- Accueil News News mars 2010 Le Pr Khiati met en garde contre la fracture sociale

Le Pr Khiati met en garde contre la fracture sociale

La Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM) a mis en garde contre le creusement du fossé entre riches et pauvres.

« Certains s’enrichissent, d’autres par contre n’arrivent plus à subvenir à leur besoins. Le pouvoir d’achat n’est plus le même rendant les écarts au sein de la population plus qu’évidents, non seulement dans les grandes villes mais dans la quasi-totalité des régions du pays », a prévenu hier, le Pr Mostefa Khiati, président de la Forem, invité du forum hebdomadaire du quotidien El Wassat. Selon lui, la précarité des conditions de vie est plus apparente au Sud et les Hauts plateaux, « d’où l’intérêt à sensibiliser les institutions de l’Etat et la société civile à se retourner vers ces populations qui souffrent dans l’indifférence ». La Forem a récemment envoyé une aide alimentaire de 2,5 tonnes sucre, lait, blé, riz aux habitants de la région de Remka (Relizane). Pour le Pr Khiati le département de la solidarité devrait adopter une démarche conséquente pour venir en aide aux catégories démunies, les enfants en difficultés en particulier. « Au lieu de faire de l’aumône — allusion faite aux couffins de ramadan — les services de la solidarité devraient consacrer une partie de leur budget pour lancer des appels d’offres et établir un cahier des charges pour financer des projets au profit des catégories nécessiteuses », estime le président de la Forem. Il cite en exemple le programme de parrainage lancé par la Forem en 2005 et qui a permis la prise en charge de 7.000 enfants orphelins. Il juge que le placement des enfants orphelins dans un environnement familial avec un parent, leur évite de grandir dans l’orphelinat et sombrer dans l’anonymat. Selon lui, faute de stratégie de prise en charge efficace, le parrainage à distance s’avère la solution la plus indiquée pour aider un enfant ayant perdu ses parents. Le parrainage à distance accorde à l’enfant une aide financière de 3.000 DA de la part de donateurs volontaires. « Cette somme est insignifiante certes mais elle sert tout de même à quelque chose », a souligné le PrKhiati. La Forem a d’ailleurs lancé un appel aux personnes désireuses de venir en aide aux enfants orphelins pour verser quotidiennement 100 DA au compte CCP ouvert à cet effet. Le PrKhiati n’a pas manqué de rappeler que bon nombre d’étrangers se sont résolument engagés dans ces actions de bienfaisance.


le 25 juillet 2012
www.horizons-dz.com

 

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

سبر الاراء

مبادرة لجمع مليون توقيع لإنقاذ مليون مسلم مضطهد في أراكان بميانمار