le liège

LA SUBRRICULTURE EN ALGERIE
1 - PRESENTATION DE LA SUBERAI

Dans l'Algérie du Nord, les forêts et les maquis couvrent 3.600.000 hectares soit environ 10 % des surfaces.
Rapporté à la surface totale de l'Algérie, le taux de boisement n'est que de 1,5 %. Même si ces différents taux paraissent faibles en valeur absolue, la forêt joue cependant un rôle déterminant dans l'équilibre écologique du pays.

Les peuplements de chêne liège sont présents sur 450.000 hectares, mais ils ne constituent de véritables suberaies que sur 22.000 hectares.
Le reste est occupé par des maquis plus ou moins arborés. Le chêne liège se rencontre essentiellement en zone humide et sub-humide, au Nord Est s'étendant du bord de la mer jusqu'à 1.500 mètres d'altitude présentant ainsi trois principaux faciès.

- l'occidental montagnard
- l'oriental littoral
- l'oriental montagnard.
Le liège constitue un apport économique considérable au niveau du secteur industriel et à ce titre l'entreprise national du liège transforme 200.000 quintaux dans si unités manufacturières réparties au niveau des zones les plus productives de l'aire du chêne liège dans un souci d'une meilleure rentabilité.


2 – PROELEMATIQUE

La suberaie algérienne est constituée de 61 % de peuplements qui ont plus de 120 ans et à beaucoup d'endroits on trouve des arbres dépassant 200 ans.


a - Methode de régénération

En Algérie des placettes d'essai ont été installées depuis les années 1950 et deux méthodes ont été testées.
La méthode Alegretti et la méthode D.R.S.

METHODE ALEGRETTI

METHODE D.R.S.

- Eclaircie du peuplement

- Recépage du taillis d'essences secondaires ouverture de bandes où toute la végétation est extraite sauf les espèces de chêne liège et crochetage du sol.

- Ouverture de bandes débroussaillées avec piochage de la sole du gradin.

- Recépage des essences secondaires entre les gradins.

1- Variante

Ouverture de gradins

Hauteur : 0,50 à 1 mètre

2 - Variante

Bourrelet type banquette, DRS ouvert mécaniquement.

a - Bandes défrichées de 0,50 m tous les 5 m

b - Bandes défrichées de 5 m de large interbendes non défrichées de 5 m.

Dénivellée de 2 à 4 mètres selon la pente

-Semis : 200 kg glands/ha

-Surface travaillée de 20 à 50 % de la superficie totale.

- Semis 150 à 200 Kg de glands/ha

-200 à 1000 mètres de banquettes par hectare.

Ces essais se sont déroulés à travers toute l'aire du chêne liège entre 100 et 1100 mètres d'altitude et en combinant tous les facteurs du milieu (pente, exposition, sol ...).

Les résultats obtenus montrent que la méthode Alagretti s'est révélée délicate à exécuter de façon satisfaisante, dans la difficulté d'entretien des demis existants, la difficulté de maintenir les bandes débroussaillées et la concurrence de l'interbande, ont poussé à son abandon.

Tandis que la méthode de DRS s'est révélée supérieure et plus intéressante sur trois plan :

- Utilisation des réserves en eau
- Entretien et regarnis
- Prix de revient unitaire.

Vers les années 1980, d'autres techniques de régénération du chêne liège se sont poursuivies avec des protocoles pour l'étude des semis direct ; les plantations de glands prégermés et les techniques des rejets de souche après leur récépage.

Il parait prématuré de faire ressortir des résultats dans l'immédiat quant à la réussite de la régénération du chêne liège et par ces différentes méthodes nous estimons que l'extension des suberaies reste lié essentiellement à la protection des jeunes plants contre la sécheresse estivale pour les trois premières années et le troupeau pendant une durée moyenne de 10 à 15 ans.


b – L’aménagement et la sylviculture des suberaies

En dehors du problème de régénération des vieilles seberaies, il se pose le problème de l'aménagement des forets de chênes lièges qui dans leur grande majorité ne sont pas aménagées et nombre de règlements d'exploitation ont été arrêtés.

La recherche a donné une dimension orientée vers une mise en valeur tenant compte de tous les paramètres écologiques et socio-économiques de chaque massif.


b1 - Les recherches dans le domaine de la dendrométrie et production

Il s'agira d'établir des tables de production pour le chêne liège. Ces tables permettent d'obtenir à l'aide des données simples des informations sur la structure et le rendement peuplements forestiers. Un réseau de placettes permanentes sera installé de façon à suivre la production et l'évolution des peuplements de chênes.

Des études seront poursuivis pour expliquer la liaison existant entre les facteurs écologiques et la production subéreuse phénomène de concurrences et leur implication sur la production ligneuse pour mieux modéliser la production subéricole ces peuplements.


b2 - Les recherches en sylviculture

Un réseau de placettes expérimentales est en cours d'installation au niveau des forêts de chêne liège pour déterminer.
Les méthodes d'éclaircies pour comprendre les relations de voisinage intraspécifiques chez le chêne liège.
Ainsi que les opérations sélectrices sur la flore accompagnatrice. On caractérisera les plantes jugées indésirables accompagnatrices du chêne liège et on précisera la mise en œuvre pour sa destruction (phytocides, interventions mécaniques,interventions manuelles).


b3 - Les recherches en économie forestière

Des recherches seront orientées vers la suberaie et la valorisation du liège.

- Les meilleures méthodes de gestion des suberaies production.
- La main d'oeuvre en forêt.
- l'intégration de la forêt dans l'industrie du liège, les statistiques relatifs aux lièges.
- Les normes et coûts des travaux sylvicoles.

Tous ces résultats pourront par la suite définir le règlement des déliégeages et le règlement pastoral, basés sur la méthode phytosociologique et serviront de modèle pour Ie parcelaire et à identifier les différents types de groupements de chêne liège qui ne nécessitent pas la même affectation ni les mêmes techniques sylvicoles.


4 - CONCLUSION

Le vieillissement de nos suberaies conjugué au manque d'application des aménagements forestiers et à l'action de certains facteurs de dégradation comme les incendies, le surpâturage, les attaques parasitaires a inévitablement engendré une baisse de production du liège aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif.

Considérant l'apport économique considérable du liège au niveau du secteur industriel, il est impératif d'asseoir un programme visant à promouvoir une subériculture intensiveEn Algérie pour atteindre cet objectif, la recherche forestière en collaboration étroite avec les services des forêts entreprend de gros efforts pour élaborer et lettre en place des protocoles expérimentaux en vue de définir les bases scientifiques nécessaires à une meilleure politique de régénération et de la mise en valeur de nos suberaies.

Les premiers résultats de recherche bien qu'encourageant demeure encore insuffisant, eu égard aux

objectifs visés.

5 – PERSPECTIVES DE COOPERATION

Compte tenu de la complexité des problèmes liés au développement de la subériculture en Algérie, une place importante est accordée à la recherche forestière dans ce domaine. Mais l'effort national à lui seul ne suffit pas.

Les pays producteurs de liège doivent se mobiliser pour mettre en place un réseau régional de recherches, en esquissant des programmes de travail qui soient fonction des nécessités locales et de dessiner les grandes lignes du développement de la recherche en subériculture,en déterminant le rôle que chacune des parties pourrait y jouer, au bénéfice des uns et des autres.

Ce réseau doit s'appuyer sur la variabilité des situations écologiques.

Les fonctions d'échanges d'expérience et de consultations peuvent être envisagés intensifiées entre les institutions de recherche afin de définir les méthodologies d'approche technique scientifique.

C'est à cette seule condition que la recherche peut évoluer rapidement et apporter des réponses concrètes au développement de la subériculture.

Commentaires (1)Add Comment
0
le prix de liege
Par samira, October 19, 2012
je trouve ces informations très importantes et je veux juste savoir quel est le prix de chêne liège?

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

سبر الاراء

مبادرة لجمع مليون توقيع لإنقاذ مليون مسلم مضطهد في أراكان بميانمار