Enfance

La place des enfants dans la société algérienne


A l’instar de la plupart des pays en développement, la population algérienne est caractérisée par sa jeunesse. Cet aspect constitue un sujet de fierté de nos dirigeants politiques.
Combien sont-ils ? :
Les enfants, c'est-à-dire la partie de la population âgée de 0 à 18 ans, constituaient plus de la moitié de la population au cours des trois premières décades de l’indépendance. Pour la première fois, le recensement général de la population de 1998, a montré que les moins de 19 ans sont passés au-dessous de la barre des 50 %. Au cours du dernier recensement, l’Algérie comptait 14 122 121 enfants âgés de moins de 19 ans soit 48,54 % de l’ensemble de la population.
   

L’enfant et les lois nationales


De nombreux textes législatifs nationaux ont consacré des dispositions spécifiques aux enfants. Le non spécialiste s’y perd en voulant les étudier d’autant que les contradictions entre les textes voire les fictions juridiques ne sont pas rares. Ainsi à titre indicatif, nous citerons trois exemples :
- L’âge de l’enfant ou du mineur est l’objet d’une grande confusion dans les textes juridiques : 16 ans pour le travail, 18 ans pour l’âge légal, 19 ans pour le service national et 21 ans pour le mariage.
   

L’enfance abandonnée


Les mutations rapides survenues au lendemain de l’indépendance ont touché tous les aspects de la vie : politique, économique, social, éducatif et culturel et bouleversé totalement le mode de vie de la population créant un hiatus entre les générations. Les conséquences sont aujourd’hui visibles sur le plan social avec un nombre non négligeable d’enfants abandonnés par leurs parents ou par leurs mères et même des personnes du troisième âgé rejetées par leurs enfants. Cet abandon des responsabilités familiales ou parentales est le plus souvent provoqué par l’opprobre familial et social vis-à-vis des femmes ayant eu des enfants en dehors des liens du mariage.
   

La maltraitance des enfants


La famille berceau d’amour et d’affection pour les enfants peut-elle également être pour eux violence, souffrance et négligence ? Le concept de maltraitance des enfants est un concept récent qui remplace les notions classiques de ‘mauvais traitements à enfants’, ‘d’enfance maltraitée’ ou ‘d’enfants battus’.

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant définit la maltraitance comme : « toute forme de violence, d’atteinte ou de brutalités physiques ou mentales, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle ».
   

سبر الاراء

مبادرة لجمع مليون توقيع لإنقاذ مليون مسلم مضطهد في أراكان بميانمار