- Accueil Activités Enfance - ODE Enfance Délinquance juvénile

Délinquance juvénile


La délinquance juvénile, par opposition à la délinquance des adulte, considérée comme criminalité, est un phénomène social relativement récent mais qui commence à prendre des proportions énormes. Il a progressé de plus de 56 % de 1998 à 2002 selon la Sûreté Nationale avec un accroissement annuel moyen de 12 %. Il est lié à la conjonction de plusieurs facteurs : urbanisation rapide de la population (le taux d’urbanisation est passé de 40 % au lendemain du recouvrement de l’indépendance à plus de 80 % en début de ce troisième millénaire) sous l’effet d’un exode rural presque ininterrompu et accéléré par la décade de la violence (années quatre vingt dix),

constructions de méga cités d’habitation sans âme, sans infrastructures de jeux ni de loisirs, paupérisation de la population, taux d’échec scolaire très élevé, divorce des parents (plus de 200 000/an…). Tous ces facteurs d’échec sont responsables du développement d’une délinquance juvénile dans des régions jadis paisibles

Comment se manifeste-t-elle ?

La délinquance se manifeste par des actes antisociaux, qualifiés par les juristes d’infractions, commises par des enfants âgés de moins de 18 ans, c'est-à-dire par la frange jeune, fragile et vulnérable de la société

Les juristes distinguent les délinquants primaires, âgés de moins de 16 ans et poursuivis pour des faits de faible gravité qui le plus souvent correspondent à une atteinte aux biens d’autrui, des récidivistes qualifiés en jargon policier de ‘gros délinquants’ et qui ont fait l’objet de plusieurs interpellations par la police. Les psychologues préfèrent parler de déviance car les actes commis s’écartent des normes, ils transgressent les règles en vigueur. Les sociologues parlent plutôt d’incivilité qui traduit le non respect des convenances en usage chez des personnes vivant dans une société.

Le comportement violent des jeunes vis-à-vis des biens d’autrui et des personnes n’est plus une manifestation isolée mais tend à s’organiser à travers des bandes de jeunes où il n’est pas rare de trouver des adultes.

Les actes commis par les délinquants et le plus souvent enregistrés par les juges d’enfants, sont : les vols, les coups et blessures, les atteintes aux biens, le recel, la conduite de véhicules sans permis de conduire, l’atteinte à la pudeur, la consommation de drogue…............

Télécharger

Commentaires (2)Add Comment
0
...
Par hudaaaaaa, janvier 17, 2013
merci pour cet article amusant et tellement bénéficié smilies/smiley.gifsmilies/smiley.gif
0
lali
Par zahira, février 27, 2013
Thank you a lot

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

سبر الاراء

مبادرة لجمع مليون توقيع لإنقاذ مليون مسلم مضطهد في أراكان بميانمار