- Accueil Activités Toxicomanie <head><link href=http://www.lemaghrebdz.com/images/temp2/Cnf/InG.css type=text/css rel=stylesheet></head>

<head><link href=http://www.lemaghrebdz.com/images/temp2/Cnf/InG.css type=text/css rel=stylesheet></head>

1991 :

  • Mise en place d’un groupe de réflexion composé de médecins, de psychologues, d’éducateurs et de sociologues.
  • Organisation de conférences-débats, d’interviews aux mass-médias pour reposer le problème du toxicomane, plutôt victime que délinquant aux yeux de l’opinion publique.
  • 1992 :
  • Mise en place d’un projet biennal en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports comprenant la formation d’éducateurs communautaires, la création d’un centre de documentation, la sensibilisation des populations exposées et la prise en charge des jeunes délinquants.
  • Poursuite du programme d’information et de sensibilisation en milieu scolaire.
  • Envoi d’un groupe de cinq personnes (2 pharmaciens, 1 médecin, 1 psychologue et 1 éducateur) à un séminaire sur la prévention de la toxicomanie à Rabat (15 au 30 octobre 1992) organisé par l’ACAA.
  • Organisation d’un séminaire de formation d’éducateurs dans le domaine de la prévention de la toxicomanie pour le compte de la wilaya d’Alger. Ce séminaire a duré une semaine et a regroupé une centaine de participants (14-19 novembre 1992)
  • Participation au salon de la jeunesse du 7 au 22 juillet 1992 au Palais de la Culture, par un stand de sensibilisation sur la toxicomanie.

1993 :
Monsieur ABED est invité à présenter le programme d’action de la commission qu’il dirige. Un travail médiatique a été mené et l’impact enregistré par de nombreux courriers reçus et des appels de renseignements enregistrés au sujet de la lutte contre la drogue. L’approche est améliorée par les relations entretenues avec les institutions étrangères. Il a été décidé d’élaborer un document sur la drogue, de mener une enquête sociologique à large échelle et d’organiser une communauté d’accueil auprès de la jeunesse à risque.
L’ouverture des frontières avec le Maroc est à l’origine de l’introduction massive de la drogue. Cibler le nœud du problème et agir avec les autorités (police, douanes, gendarmerie) qui recherchent les informations spécifiques dans la reconnaissance des comportements du drogué ou du trafiquant. D’autres interventions seront étendues aux praticiens et aux pharmaciens dans la prescription abusive de psychotropes.
Par ailleurs, il existe un gisement de solidarité et de bénévolat à exploiter dans ce contexte en faisant appel davantage aux bienfaiteurs et aux entrepreneurs pour monter rapidement la communauté d’accueil. Monsieur Abdelkader Khiati a été chargé de se consacrer à l’aboutissement de ce projet. Il fera une évaluation financière des besoins, estimera les aménagements à réaliser dans la ferme mise à la disposition de la FOREM par un citoyen. Il a été proposé d’organiser à Tlemcen une journée d’information étant donné que la frontière Ouest est la voie d’accès de drogues et d’élargir la rencontre aux confrères marocains dès le début 94.
Le bureau a recommandé de réunir d’abord à Alger dès que possible une rencontre maghrébine ou internationale compte tenu des infrastructures d’accueil et prévoir au printemps 1994 une journée à Tlemcen et une autre à Sétif.
Le bureau a donné son accord pour débloquer 200.000 DA à la mise en place de la communauté d’accueil et réaliser une plaquette explicative.
Une délégation de la FOREM en collaboration avec le MJS a signé un protocole d’accord avec l’UNICRI à Rome en février 1993 prévoyant notamment un volet information et la mise en place à Alger d’un centre de documentation.
La FOREM a invité à Alger (19-20 décembre 1993) Mme Eva Tong, directrice exécutive du conseil international de lutte contre la toxicomanie ACAA (Lausanne) pour envisager une collaboration dans ce domaine en Algérie.
La FOREM s’est vue mettre à sa disposition en avril 1993 une villa avec 3 000 m² de terrain à Bentalha pour en faire un centre d’accueil de jeunes toxicomanes. Une visite sur site a été effectuée avec des représentants du ministère de la jeunesse et des sports et de la daïra de Baraki. Un contrat programme prenant en compte ces projets a été soumis au Ministère de la Jeunesse et des Sports.

1994 :
Un contrat programme d’un montant de 1.250.000 DA a été signé avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports en début d’année. Il porte sur l’organisation de séminaires, la mise en place d’un centre de documentation et le lancement d’une revue pour jeunes en langue arabe.
Une enquête épidémiologique sur la prévalence de la toxicomanie chez les jeunes a été lancée au début du 3ème trimestre. Les résultats préliminaires seront publiés vers la fin du 1er semestre 1995.
Un certain nombre de conférences-débats a été organisé à travers le pays, dans les centres de jeunes ou lycées (Alger, Bouira, Oum el bouaghi, Constantine).
Plusieurs séjours scientifiques ont été organisés pour les membres de la commission de lutte contre la toxicomanie : Beyrouth (janvier 94) pour deux personnes, Prague (mars 94) pour cinq personnes, le Caire (juin 94) pour deux personnes, Pays bas (août 94) pour deux personnes et Bangkok (décembre 94) pour une personne.
Etablissement de relations avec des institutions internationales : ICAA (International Council on Alcohol and Addictions), Association Internationale de lutte contre la toxicomanie.

1995 :
Publication des résultats de l’enquête préliminaire sur la prévalence de la toxicomanie, qui montrent que le jeunes filles ne sont pas épargnées (14%), le hashich (canabis) est la première drogue utilisée avec 37%, suivie des psychotropes (32%).
Poursuite du programme de sensibilisation : conférence-débats
Séminaire atelier avec les psychologues et éducateurs (25 mars 95) à Alger inauguré par Monsieur le Ministre de la Jeunesse.
Envoi de dix psychologues en stage de 15 jours en France dans une communauté thérapeutique (17-30 mai 1995).
Edition d’une plaquette sur la toxicomanie.

1996 :

Organisation d’une journée de lutte contre la toxicomanie à Alger (Palais de la Culture 27 juin 1996).

1997 :
Participation de la FOREM à la réunion de l’Association Arabe de lutte contre la toxicomanie au Caire (mai 1997).
Participation au Colloque Mondial de prévention de la toxicomanie en milieu scolaire, à Manille.
Organisation d’une table ronde sur la toxicomanie lors des IIèmes Journées Médico-chirurgicales de la DGSN présidées par le Pr Abed (18 mars 1997).
Célébration de la Journée Internationale de lutte contre la toxicomanie le 26 juin 1997 au Palais de la Culture en présence de nombreux diplomates.

1998 :
Edition d’un livre d’information contre la toxicomanie.
Exposition et informations au 2ème salon de la connaissance à Draria le 29 et 31 mars 1998.
Edition d’un numéro spécial de Santé plus n°60 janvier 1998 consacré à la toxicomanie
Invitation à la participation aux journées mondiales de lutte contre la toxicomanie à New York (USA) pour la session spéciale de l’Assemblée Générale en tant qu’observateur juin 1998, malheureusement les moyens de la Forem ne permettent l’envoi d’un représentant.
Participation à un colloque international de lutte contre la toxicomanie à Koweit, à l’invitation des organisateurs, (pour deux membres de la FOREM).
Participation aux conférences de Rome (29 février 1998, 5 juin 1998) et du Caire mars 1998 et 28 juin 1998.
Envoi d’une psychologue en formation pour une semaine au Caire (association Abou El Azaim).

Journée Internationale de lutte contre la toxicomanie le 28 juin 1998 au Centre Culturel d’Hussein Dey :
Le thème de cette journée a porté sur : drogue, toxicomanie et délinquance. La journée a eu, comme chaque année un succès considérable.

  • Réalisation d’une brochure à l’intention des jeunes, intitulée : « un problème qui nous concerne…la drogue.
  • Edition d’un poster d’information sur la toxicomanie le 28 juin 1998.
  • Traduction en arabe du document intitulé : drogue et toxicomanie.
  • Préparation des conditions d’ouverture d’une consultation pour les jeunes et leurs familles par les psychologues cliniciennes.
  • Edition d’un numéro spécial Santé Plus n° 60 (toxicomanie)

1999 :
Célébration de la journée mondiale de lutte contre la toxicomanie, le 27 juin à El Achour, en présence d’enseignants de la daïra, du wali délégué et du maire d’El Achour.

2000 :
3ème Réunion des experts africains sur la toxicomanie : 14-16 février : En concertation avec l’OUA (la direction générale de l’éducation, de la culture et des sciences), la FOREM a organisé cette réunion en présence de délégués de 25 pays africains. La séance inaugurale a été rehaussée par la présence des ministres de l’information et de la culture, de la jeunesse et des sports, de la solidarité nationale, du président du conseil supérieur de la jeunesse et du secrétaire général du ministère de la justice. Quelques ambassadeurs africains ainsi que des responsables de la direction Afrique du MAE étaient présents. Les travaux se sont déroulés dans un climat fraternel et ont abouti à la préparation de recommandations qui devaient être soumises à la réunion des ministres africains. En marge de cette réunion, s’est tenue une réunion ordinaire du bureau directeur des ONG arabes activant dans le domaine de la lutte contre la toxicomanie, dont la FOREM est membre fondateur et en assure la vice-présidence. Les participants ont voté une mention pour saluer la réussite de la réunion grâce à son organisation efficace par la FOREM. Certains frais des participants : frais de secrétariat, les porte-documents, le transport à Alger et repas ont été pris en charge par la FOREM grâce à plusieurs sponsors : Ministère de la Jeunesse et des Sports, Ministère de la Santé et de la Population, les industries médico-chirurgicales, la Caisse Algérienne d’Assurance et de Réassurance, les laboratoires Bio-pharm.

Célébration de la journée nationale de lutte contre la toxicomanie 26 juin : La FOREM a organisé une journée scientifique le 26 juin à l’hôtel El Djazaïr pour célébrer la journée citée. Cette journée a été rehaussée par la présence du ministre de la solidarité nationale et de plusieurs sénateurs. Un hommage appuyé a été rendu au regretté Pr Bouchagra, président de la commission SIDA, au sein de la FOREM et décédé en décembre dernier. Plusieurs communications ont été présentées. Cette journée a été sponsorisée par les Industries Médico-chirurgicales.

2001 :
Enquête sur la consommation de la drogue dans les lycées d’Alger : 2ème quinzaine de mai 2001. Cette enquête a touché prés de 1 200 lycéens, elle a montré que 32% des jeunes disent consommer de la drogue de façon occasionnelle ou permanente. Parmi eux, il y a trois garçons pour une fille et 50% d’entre eux consomment les drogues à l’intérieur des établissements scolaires.
Accord de partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale pour la création à Alger d’un centre d’information sur la toxicomanie, annoncé par le Ministre à la chaine III de la radio, information reprise par le journal Liberté.
Organisation d’une journée d’études sur la toxicomanie à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la toxicomanie : 26 juin 2001 à l’Hôtel El Djazaïr à Alger.
Mise au point d’un site Web sur la lutte contre la toxicomanie (25 juillet 2001).

2002 :
A l’invitation du Pr. Mostéfa Khiati, président de la FOREM, Mer Juan Perres Corelli, Vice-président du Centre International de Solidarité (CIS) et directeur exécutif au niveau de cette ONG Italienne, basée à Rome, a effectué une visite de travail à Alger du 3 au 7 mars 2002. Au cours de son séjour à Alger, Mer Corelli a été reçu par Mer Le Ministre de la Santé, Mer le Ministre de l’Education Nationale, Mer le Ministre de la Jeunesse et des Sports et le par le Président de la Commission des Affaires Sociales de l’APN. Le mercredi 6 mars, Mer Corelli et le Pr Khiati ont animé à 10 heures une conférence de presse au Centre de Presse d’El Moudjahid en présence d’une trentaine de journalistes, des chaînes de radio nationales, de la télévision et de l’agence nationale de presse (APS). A 16 heures, la Forem a organisé une réception en l’honneur de Mer Corelli, à laquelle furent conviés : son excellence Mer l’ambassadeur d’Italie à Alger et son épouse, Mr Lembo, représentant résident des Nations Unies à Alger, la responsable du bureau Italie au ministère des affaires étrangères, Mlle Soltani, l’attaché culturel français Mr Roger Fretty et la responsable des associations au niveau de l’ambassade de France. Une réunion de synthèse a eu lieu le jeudi 7 mars à l’hôtel El Djazair à 9 heures en présence de Mer Corelli, du Pr Khiati, du Dr Mettouchi et de Mlle Ramram chargée du programme de prévention de la toxicomanie au niveau de la Forem. A l’issue de cette ultime séance de travail, la médaille de la Forem a été remise à Mer Corelli. L’hôte de la Forem a été ensuite raccompagné à l’aéroport par le Pr Khiati.
Durant de cette visite, les deux parties ont discuté un certain nombre de points :
1. Création d’un centre de documentation, d’information et de sensibilisation sur la toxicomanie à Alger.
2. Création d’une communauté thérapeutique à Alger.
3. Formation par le CIS de cadres de la Forem.
4. Identification et préparation de projets pouvant être montés à Alger, à charge du CIS de chercher les sources de financement de ces projets.
5. Programme d’échange d’animateurs notamment avec le ministère de la jeunesse.
6. Intensification des échanges entre le CIS et la Forem avec préparation et signature d’une convention cadre.

Organisation de journées d’information : à El Goléa le 25 mars 2002,
La Forem a accueilli à Alger du 27 au 30 octobre 2002, Mer Hervé Mechri ancien ‘Monsieur drogue’ dans le gouvernement Juppé en France. Mer Mechri qui est également président du conseil d’orientation d’une nouvelle association née à Paris dénommée Club génération Méditerranée, a été reçu par plusieurs hauts responsables algériens. Il a aussi animé une conférence de presse au centre de presse d’El Moudjahid. Des idées de projet ont été discutées.

Participation de la FOREM à une journée de sensibilisation à la lutte contre la toxicomanie qui s’est déroulée à l’hôpital Parnet à Alger, le 21 octobre 2002. La représentante de la Forem a donné une communication sur l’action de la Forem. Une exposition a été également organisée par la Forem.

Projets dans le cadre de la lutte contre la toxicomanie

- Communauté thérapeutique : les petits consommateurs de drogue et les jeunes déviants ne sont pris en charge par aucune structure et finissent souvent par tomber dans la déchéance. La Forem propose depuis plusieurs années la création d’une communauté thérapeutique qui est un centre de réhabilitation des jeunes déviants où à coté d’une prise en charge psychologique, les jeunes reçoivent une formation professionnelle tout en apprenant à compter sur soi même, afin de faciliter leur réinsertion sociale. Les autorités publiques approchées n’ont pu à ce jour dégager une structure pouvant abriter ce projet que la Forem est en mesure de monter en partenariat avec deux ONG, l’une italienne, le CEIS et l’autre égyptienne, la fondation Abou El Azaim.

- Centre de documentation : est une nécessité, il permet de fournir des documents aux chercheurs et aux associations activant dans le domaine et de préparer du matériel pédagogique adapté à notre pays et à notre culture. Faute d’un local et malgré les possibilités de financement existantes, ce projet attend toujours d’être réalisé.

- Centre d’information pour les lycéens et les collégiens : bien qu’accepté par le ministère de l’éducation et annoncé officiellement, ce centre n’a pu être ouvert faute de la mise à disposition de la Forem par le ministère de l’éducation d’un local dans un des établissements éducatifs de la capitale.

Commentaires (1)Add Comment
0
la forem à khenchela
Par azzedine maachi, septembre 27, 2012
l'université de khenchela à l'occasion de l'ouverture de l'année universitaire a organisé de concert avec la fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche(FOREM) une rencontre animée par le professeur Khiati , le professeur Oussedik et l'ex ministre Mihoubi. le théme du jour est lié à la lutte et l'éradication de la drogue.A cette occasion nous avons pris attache avec le professeur khiati de l'inviter sur notre page facebook les amis de khenchela pour un débat avec nos membres ,la journée et l'heure étant à sa convenance selon la disponibilité de son emploi du temps .il a répondu positivement à notre doléance.
publié sur la page facebook les amis de khenchela

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

سبر الاراء

مبادرة لجمع مليون توقيع لإنقاذ مليون مسلم مضطهد في أراكان بميانمار